+32472703613 info@clairehoffmann.be

Kinésithérapie Périnéale

Claire Hoffmann

Pour les femmes à toutes les étapes de leur vie

Explication

Ces techniques ont été introduites dès 1948 par Arnold Kegel dans le but de restaurer le tonus et la force des muscles périnéaux endommagés par la grossesse. Au début des années 80, de nouvelles procédures thérapeutiques sont apparues, complétant les exercices musculaires de Kegel: biofeedback, électrostimulation , techniques comportementales, techniques complémentaires de vidange vésicale, etc. Plus récemment, le champ des indications de ces techniques rééducatives s’est étendu de l’incontinence urinaire à la sphère recto-anale ; puis à partir de 1990, au domaine de la sexologie.

Un bilan uro-gynécologique va permettre de mettre en évidence s’il y a descente d’organes, béance vaginale, relâchement du plancher pelvien, contractures musculaires, épisiotomie mal cicatrisée… Grace à ce bilan, le choix du traitement sera plus précis et approprié.

.

Pour quels symptômes

Incontinences Urinaire

 La forme d’incontinence urinaire la plus fréquente chez les femmes est l’incontinence urinaire à l’effort. C’est la fuite d’une petite quantité d’urine en raison d’une pression accrue dans l’abdomen, donc sur la vessie, causée par un effort physique, un accès de toux, un éternuement, un éclat de rire, etc.

Prolapsus génital

Il arrive parfois que des muscles du plancher pelvien, se relâchent ou s’affaiblissent, entraînant le glissement plus ou moins prononcé d’une partie ou de la totalité d’un de ces organes (rectum, vessie, utérus) vers le bas. On appelle aussi ce trouble : cystocèle, hystérocèle ou rectocèle.

Affaiblissent du plancher pelvien

Le syndrome du relâchement vaginal, également dénommée laxité vaginale, est une pathologie qui se caractérise par l’altération de forme du vagin. Les béances vulvo-vaginales peuvent être  des séquelles des accouchements.

Elles se manifestent par une sensation de relâchement vulvaire et ou vaginale , avec parfois diminution des sensations lors des rapports sexuels, l’existence de gaz vaginaux et qui peuvent être la source d’une insatisfaction sexuelle et d’un inconfort quotidien.

Mon approche

C’est une approche holistique, qui va prendre en compte les tensions musculaires autour du petit bassin, la qualité de la tonicité, de la réactivité, de la force du périnée, les prolapsus éventuels, tout en écoutant les symptômes urinaires, rectaux, de douleurs ou d’hypersensibilité, mais aussi les tensions musculaires du diaphragme, les inflammations intestinales et la tonicité de la sangle abdominale. Je propose en général la première séance, après l’anamnèse, de faire un bilan qui vérifiera les points cités précédemment.